Le sexe de la révolution algérienne

J’ai été invité à intervenir le 10 janvier 2013 dans le cadre du séminaire « Femmes, genre et mobilisations collectives en Afrique« , animé par Emmanuelle Bouilly et Ophélie Rillon.

Ma communication s’intitulait : « Le sexe de la révolution algérienne. Féminisme, paternalisme et patrimonialisme dans le mouvement messaliste ». J’ai été discuté par l’historienne Raphaëlle Branche.

J’y ai repris certaines idées exposées dans une précédente communication. Mon propos fera prochainement l’objet d’une publication.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s