Un leader syndicaliste algérien victime d’un attentat à Paris

Article paru dans le quotidien La Dépêche de Constantine, le 10 octobre 1957

Le secrétaire général adjoint de l’Union syndicale des travailleurs algériens (USTA),Filali Abdallah, a été victime d’un attentat rue d’Enghien. Atteint de quatre balles dans le dos, le syndicaliste algérien a été transporté dans un hôpital parisien. Son état est critique.

Filali Abdallah représentait l’USTA au récent congrès du RDA à Bamako.

Il est très connu internationalement, dans tous les milieux musulmans, comme un des vétérans de la lutte nationaliste en Algérie.

En effet, il figurait déjà en 1932 à la tête de l’ « étoile nord-africaine » aux côtés de Messali Hadj et, condamné aux travaux forcés à perpétuité sous le régime de Vichy, il fut ensuite condamné à mort par contumace.

Dans les milieux syndicalistes algériens, où l’on affirme que Filali Abdallah a été victime des terroristes du FLN, on considère que cette organisation a décidé la suppression systématique des cadres syndicalistes de l’USTA. On fait état, en effet, des trois dirigeants de la région parisienne assassinés le mois dernier et des nombreux attentats dont ont été victimes également, les responsables de syndicats USTA dans les différentes régions de France.

Rappelons que l’organisation rivale de l’USTA, l’UGTA (dont les sympathies vont au FLN) est adhérente à la CISL.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s