Le secrétaire général adjoint de l’USTA victime d’un attentat le 7 octobre, est mort

Article paru dans le quotidien La Dépêche de Constantine, les 24-25 novembre 1957

Abdallah Fillali, secrétaire général adjoint des syndicats algériens USTA, victime d’un attentat FLN le 7 octobre dernier, est décédé cet après-midi à l’hôpital Lariboisière, à Paris.

Il avait reçu quatre projectiles et dut subir cinq interventions chirurgicales.

Abdallah Fillali, ouvrier peintre, était, dès 1933, membre du comité central de l’Etoile nord-africaine. En 1937, il fut condamné à deux ans de prison et, en 1941, sous le régime de Vichy, un tribunal lui infligeait cinq années de détention. Libéré après le débarquement des alliés en Afrique du Nord, il était condamné à mort par contumace en 1945. Il devait se présenter ultérieurement à la justice, lors d’un procès contre plusieurs de ses camarades.

Se retrouvant à nouveau libre, il accompagna Ben Bella au Caire où ils arrivèrent ensemble le 1er novembre 1954. La rébellion venait d’éclater en Algérie. Il revint illégalement en France pour prendre contact avec son organisation et fit un second voyage au Caire. De retour à Paris, il fut arrêté et transféré à la prison de Tizi-Ouzou. Après dix-huit mois de détention et son transfert à Paris, il bénéficia d’une mesure de liberté provisoire. C’est alors qu’il milita à la direction de l’USTA.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s