Un poème de Jean-Guy Modin dédié aux diffuseurs de « l’Algérie libre »

Paru dans L’Algérie libre, n°41, 19 janvier 1952 ; poème publié dans le recueil Epreuves.

Lesquels sont les sauvages ?

Algériens

qui ne gagnent presque rien

qui vendent « L’Algérie libre »

qui reçoivent des coups

et qui s’instruisent le soir

Policiers

qui gagnent des milliers

qui se vendent pour vivre

qui distribuent des coups

et qui s’amusent le soir

Sauvages

Lesquels sont les sauvages ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s