Encore un lâche assassinat

Article paru dans La Voix du peuple, n°37, juillet 1958 et dans le Bulletin d’information du MNA, n°19/20, 20 juin 1958. 

Lundi 2 juin, notre frère Mohand Larbi NAIT MAZI, âgé de 58 ans et père de quatorze enfants, a été assassiné au Bois de Vincennes par les pseudo-patriotes du FLN.

Ainsi, pendant que de grands événements bouleversent la politique française, pendant que l’Algérie vit des jours de fièvre et réclame l’unité de son peuple, pendant que les colonialistes s’unissent et cherchent à semer la diversion dans les rangs des Algériens, le FLN poursuit ses tentatives criminelles de « liquidation physique » des meilleurs fils de l’Algérie.

Le vieux NAIT MAZI avait le tort d’être le père d’un dirigeant du MNA très recherché par la police française. Cela a suffi, aux yeux de ses assassins, pour l’exécuter dans d’odieuses conditions.

Le peuple algérien se rappellera de ces crimes sans nom dont le FLN se rend tous les jours coupables depuis sa naissance.

Mohamd Larbi NAIT MAZI rejoint les autres victimes des criminels du FLN, les FILALI, BEKHAT, BOUDJERIDA et tant d’autres martyrs lâchement assassinés dans la Vallée de la Soummam, à Melouza, en Oranie, en Tunisie, au Maroc et ailleurs.

A sa famille et à tous ses amis, nous présentons notre solidarité et notre profonde sympathie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s