Nassiba Kebal, militante du MNA, arrêtée

Article paru dans La Voix du Peuple, le 3 janvier 1956.

Première patriote arrêtée pour son activité révolutionnaire, notre sœur Nassiba Kebal, sténodactylo au Gouvernement Général à Alger, a été scandaleusement maltraitée avant d’être mise sous mandat de dépôt le 12 décembre 1955.

Lors de la perquisition effectuée chez elle, au Ruisseau, par une meute de policiers, elle a élevé une protestation énergique et a tenu tête avec un courage exemplaire aux agents qui tentaient de la maîtriser.

Les femmes algériennes, qui sont de plus en plus nombreuses à apporter leur collaboration effective à la lutte révolutionnaire de leurs frères combattants de l’Armée de la Libération, sauront trouver en Nassiba Kebal l’exemple du militantisme à suivre pour débarrasser la nation algérienne du joug colonialiste. Avec leurs sœurs de l’Aurès et du Nord-Constantinois et de l’Oranie, qui partagent la lutte et les souffrances quotidiennes des patriotes, elles combattront avec toute l’énergie dont elles sont capables pour arracher la libération de Nassiba Kebal et de tous les Algériens emprisonnés pour leur action anticolonialiste, pour reconquérir la souveraineté nationale et pour ouvrir une ère de progrès et de bien-être à tous les enfants de l’Algérie.

Algériennes et Algériens, fraternellement unis dans un même combat, nous bâtirons une Algérie libre et indépendante où nous serons enfin chez nous, tous égaux en droits et en devoirs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s