Assassinat de Djabourebli Abdelmalek

Communiqué paru dans La Voix du travailleur algérien, septembre 1961.

COMMUNIQUE

Le Bureau Fédéral a appris avec une profonde émotion, le lâche assassinat de Djabourebli Abdelmalek, Membre de la Commission Exécutive et Secrétaire Général de l’Union Locale de Metz et les environs, le 7 août 1961 à Richemond (Moselle), alors qu’il revenait d’une tournée effectuée auprès des Travailleurs de la Section des Métaux d’Ukange.

Ce lâche assassinat vient de frapper un militant qui a donné de nombreuses preuves de dévouement à la cause des Travailleurs et du Syndicalisme libre.

Animé d’une ténacité exemplaire et d’un esprit de combativité dignes des vertus révolutionnaires, Djabourebli a toujours orienté sa lutte pour le bien-être des Travailleurs sans tenir compte des menaces dont il a été l’objet à plusieurs reprises.

Le Bureau Fédéral est indigné et il comprend la signification d’un tel crime.

Le Bureau Fédéral de l’USTA, quant à lui, réaffirme solennellement son attachement aux traditions du Syndicalisme libre et demande à tous les militants syndicalistes quelle que soit leur opinion de condamner ces méthodes totalitaires.

Le Bureau Fédéral,

OUSSADOU

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s