Déclaration du M.L.N.A.

Déclaration publiée dans Le Libertaire, n°404, 11 novembre 1954.

Le Mouvement Libertaire Nord-Africain dénonce le colonialisme comme véritable responsable de la situation actuelle de l’Algérie.

Il constate que le terrorisme est la conséquence logique de 124 ans d’expropriations, de massacres, d’hécatombes au service de la mère patrie, de surexploitation, de répression, d’analphabétisme, d’étouffement de la personnalité culturelle, spirituelle et morale algérienne.

Il souligne que le déploiement des forces répressives militaires, policières et civiles aucunement en rapport avec la gravité des attentats témoigne de l’affolement d’un régime qui est prêt comme en 1945, où il y eut 45.000 victimes, à noyer dans le sang toute velléité de la population misérable à grossir les rangs de ceux qui ont pris les armes.

Il dénonce le caractère provocateur et mensonger de la presse colonialiste s’efforçant de créer un climat de panique favorable [a]u déchaînement de la pire des répressions.

Il s’élève contre le caractère arbitraire des détentions de militants et responsables du M.T.L.D. qui sont maintenus au secret, leur manifeste sa solidarité ainsi qu’à celle de tous les autres militants anticolonialistes.

Il s’élève également contre la saisie illégale des journaux anticolonialistes et les perquisitions illégales dans les locaux des organisations anticolonialistes.

Il souligne le véritable visage du prétendu colonialisme « éclairé » prétendant donner l’essor économique en Afrique du Nord tout en l’asservissant politiquement, et une amélioration sociale et son fiasco lamentable.

Il met en garde les travailleurs et militants contre cet autre colonialisme « éclairé » de soi-disant nationalistes et anticolonialistes et qui consisterait à remplacer dans l’exploitation le gouvernement actuel par un[e] autre équipe complice du gouvernement français, la bourgeoisie actuelle par une bourgeoisie nouvelle.

Il appelle tous les travailleurs nord-africains à prendre conscience de la nécessité d’une lutte révolutionnaire commune.

Il fait un appel pressant à toutes les organisations anticolonialistes afin de réaliser d’urgence un front antirépressif.

Il souligne aux organisations révolutionnaires françaises, la nécessité de solidariser avec les peuples luttant pour leur indépendance contre leur ennemi commun l’Etat colonialiste et impérialiste.

Il les adjure de lancer un appel aux travailleurs français afin d’obliger leurs dirigeants à abandonner leur position de « colonialistes éclairés » avec leurs manifestations de solidarité platonique, pour s’engager sur le terrain de la véritable solidarité par de puissantes actions de masse.

LE COMITE NATIONAL

du Mouvement Libertaire Nord-Africain.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s