Gisèle Halimi : Le lait de l’oranger

Extrait du livre : Gisèle Halimi, Le lait de l’oranger, Paris, Gallimard, 1988, pp. 190-191.

Février 1957. Je me rends à Rome pour y rencontrer le roi du Maroc, Mohammed V.

Il s’agissait de l’informer des projets de Messali Hadj, que j’étais allée voir à Belle-Ile.

Les autorités françaises avaient assigné à résidence le leader algérien dans cette île, tout en mimosas et lumière bleue.

Arrivée à l’aube, après une nuit de voiture, j’en découvris la splendeur. Je humais l’air marin et, tel un chien de Pavlov, je me retrouvais régénérée, lavée de mes fatigues, lisse comme l’enfance. Le déclic avait joué.

Physiquement, Messali évoquait pour moi un pope de Zagorsk. Grand, altier, une barbe somptueuse, un regard aigu, un maintien solennel qui dérangeait à peine les plis de l’ample djellaba. Une icône.

Quand il parla d’une belle voix grave, je découvris un humaniste. Rousseau, Voltaire, et Allah en plus. Il invoquait la dignité de tout être humain, s’interrompait de temps en temps pour dire : « La France… une telle guerre… » Ou : « Heureusement, beaucoup de Français comprennent. » Ou encore : « On ne peut pas avoir fait la Révolution française, et exiger que nous restions sourds et aveugles à son message. »

Il se voulait conséquent pour deux, la France et lui-même, convaincant avec la dialectique de l’autre. Je fus conquise par sa douceur, sa largesse d’esprit et j’achevai à regret ce déjeuner frugal, en compagnie de ses deux enfants et de quelques fidèles.

Autour, à l’extérieur, sur les marches qui menaient à la villa fortifiée, des gardes. Au loin, la mer, pâle et puissante.

Je repris dans l’après-midi la route de Paris.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s