Déclaration (Hocine Aït Ahmed et Mohammed Harbi)

Texte paru dans la revue Sou’al, n°7, septembre 1987, p. 151-152.

Nous voulons simplement, à l’occasion du procès de Klaus Barbie, mettre au clair certaines vérités historiques et rappeler quelques principes pour nous, Algériens, qui avons lutté pour l’indépendance de notre pays. Me Jacques Vergès cherche, aujourd’hui, à associer des « crimes contre l’humanité » commis par Klaus Barbie aux « crimes de guerre » perpétrés par l’ex-puissance coloniale en Algérie et cet amalgame trouve parfois, malheureusement, crédit dans notre pays. Continuer de lire « Déclaration (Hocine Aït Ahmed et Mohammed Harbi) »

Une société sous tension. L’illusion de la stabilité algérienne dans une région troublée

Mon dernier article intitulé « Une société sous tension. L’illusion de la stabilité algérienne dans une région troublée »,  a été publié dans la revue Questions internationales, n°81, septembre-octobre 2016, dans un dossier consacré à l’Algérie. En voici le résumé : Continuer de lire « Une société sous tension. L’illusion de la stabilité algérienne dans une région troublée »

La situation algérienne

Article paru dans Pouvoir ouvrier, n°2, janvier 1959, p. 7-9.

1° En Algérie, l’ objectif des grands capitalistes est de liquider la forme arriérée d’exploitation qu’est la colonisation. Actuellement l’exploitation des Algériens se fait de deux manières et profite à deux catégories de la bourgeoisie : en tant que travailleurs, les Algériens subissent l’exploitation directe ou indirecte des grands propriétaires terriens (« colons ») ; en tant que consommateurs, ils éprouvent celle des Compagnies commerciales qui monopolisent le marché algérien. Cette forme d’exploitation na permet pas aux gros banquiers et industriels métropolitains d’investir leurs capitaux en Algérie de façon profitable. Continuer de lire « La situation algérienne »

De l’indépendance à la démocratie

Éditorial publié dans La Nation socialiste, n°57, juillet-août 1962.

Quand nos lecteurs recevront ce numéro, l’indépendance de l’Algérie sera chose acquise, légalement, « démocratiquement » et vraisemblablement à une énorme majorité des suffrages exprimés. Nous autres, à la Nation Socialiste, qui avons toujours préconisé cette solution du bon sens et de la nécessité et qui, depuis sept ans, réclamons cette prise en mains par le peuple d’Algérie de son propre destin, nous ne pouvons que nous réjouir. Mais pourquoi, à l’heure où tout semble prêt pour les grandes fêtes de la liberté et les vastes entreprises d’un État jeune, ne pouvons-nous nous empêcher d’une certaine amertume et de beaucoup d’inquiétude? Continuer de lire « De l’indépendance à la démocratie »

Le respect de la personnalité humaine

Bulletin d’informations du PPA, n°1, juillet 1962

Certes, le 19 mars 1962 a marqué le cessez-le-feu, mais en vérité, on a continué à assassiner et à étrangler dans la plus grande impunité les militants du P.P.A. L’horreur ne s’est pas limitée à de tels forfaits. Hélas ! les militants P.P.A. qui avaient été libérés des camps et des prisons ont connu le lavage de cerveau, la torture et la mort. Continuer de lire « Le respect de la personnalité humaine »

Editorial

Bulletin d’informations du PPA, n°1, juillet 1962

Editorial

Il a fallu cent trente années au peuple algérien pour réaliser son indépendance…

Sans risque de verser dans un verbiage révolutionnaire, ou dans un gauchisme stupide, que d’aucuns font leur aujourd’hui pour des raisons évidentes, il suffit de lire les accords d’Evian pour affirmer que cette indépendance reste à parfaire. Continuer de lire « Editorial »